Guillem de Cabestany

... et Dame Saurimonde

Guilhem de Cabestany, fils d’Arnaud, seigneur de Cabestany, devient écuyer de Dame Saurimonde, épouse de Ramon, seigneur de Castell-Rosselló (Château-Roussillon).

Selon la légende, il s’éprend de la dame et compose de si belles et délicates chansons qu’elle le nomme chevalier. Son mari, devenu jaloux, questionne le poète qui pour l’apaiser et faire lever tout soupçon avoue que son amour se porte sur Agnès, sœur de Saurimonde.
Celle-ci, l’ayant su, oblige Guilhem à écrire un poème où il avoue que son seul et unique amour est pour elle.
Ramon l’apprend et conduit le poète loin du château, le poignarde, le décapite et arrache son cœur qu’il confie au cuisinier afin qu’il prépare un plat réservé à Saurimonde. Après le repas, le mari présente la tête du poète et dévoile qu’elle vient de goûter le cœur de son amant.
De désespoir, elle se jette du haut de la tour du Castell-Rosselló et meurt.

... En réalité, Saurimonde continue sa vie et on dit même qu’elle épousera plusieurs notables de plus en plus riches.
Quant à Guilhem de Cabestany, il fuit en Espagne, dans la province de Lérida, où il fondera un village à son nom : Cabestany.


En 2006, un Projet de création de livre bilingue entre l'Ecole Jacques Prévert de Cabestany et l'école de Port de la Selva a abouti à l'édition que vous pouvez découvrir sur la colonne de gauche.

#